Usurpation d’identité et sécurité des données : les défis pour les entreprises
Retour aux articles

Usurpation d’identité et sécurité des données : les défis pour les entreprises

Toute entreprise traitant de données confidentielles est une cible pour un cybercriminel. Les réglementations en France cadrent la sécurité des données, afin d’assurer la protection de la vie privée. Les menaces sur la data, considérée comme l’or noir des pirates informatiques, imposent aux entreprises de mettre en place des politiques de sécurité fiables. Des solutions proposées par Open Bee apportent des contrôles d’accès et garantissent la confidentialité d’informations sensibles.

L’usurpation d’identité et le risque de vol d’informations

L’usurpation d’identité pour une entreprise est une attaque à l’impact désastreux. En matière de sécurité informatique, le piratage des comptes utilisateurs est un préjudice pour toutes les organisations. Aujourd’hui, les pratiques des cybercriminels sont de plus en plus efficaces pour atteindre les données confidentielles.

L’usurpation d’identité : 79 % d’entreprises victimes

Créer un faux compte sur un réseau social, copier un profil professionnel d’un chef d’entreprise, se faire passer pour un collaborateur : ces actions sont simples pour les cybercriminels. D’après une étude menée par Trulioo, 79 % des entreprises déclarent avoir subi des usurpations d’identité. Il est donc aujourd’hui inconcevable, pour un chef d’entreprise, de penser être à l’abri de cette menace. Le risque d’une cyberattaque plane sur toutes les organisations.

Les pratiques des cybercriminels pour s’introduire dans les systèmes et usurper l’identité des utilisateurs

Les menaces pesant sur les systèmes d’information des entreprises sont pléthore. Les pratiques des cybercriminels pour parvenir à voler des données sont innombrables. Ils usent par exemple :

Toutes ces cyberattaques tendent vers un objectif majeur : le vol des données confidentielles. Ces menaces peuvent également nuire à l’activité de l’entreprise, figer les systèmes d’information, détruire une infrastructure informatique, etc. La mise en place d’un système de gestion de documents sécurisé, peut être une bonne manière de se prévenir contre ces types d’attaques. Les solutions d’Open Bee renforcent la sécurité des données grâce à des protocoles de cryptage avancés pour protéger les informations confidentielles. Ces fonctionnalités de sécurisation permettent de contrôler l’accès aux documents stockés en utilisant des systèmes d’authentification et de droits d’accès. Cela limite les risques d’usurpation d’identité en s’assurant que seules les personnes autorisées peuvent accéder à certaines informations.

Top 7 des bonnes pratiques à adopter pour renforcer la sécurité

sécurité de données
Infographie sécurité de données – top 7 bonnes pratiques à adopter
Consultez l’infographie complète

Protection des données personnelles et des réglementations

La mise en conformité des entreprises

Toute entreprise impliquée dans la gestion de données confidentielles et personnelles doit se mettre en conformité avec les réglementations en vigueur. Toutes les entreprises en France sont concernées par le RGPD et les différentes mesures qu’il impose pour le respect de la vie privée des utilisateurs.
D’autres réglementations européennes sur la sécurité informatique, comme la NIS 1 et la NIS 2, tendent à développer un nouveau cadre de mesures en matière de cybersécurité au sein de l’Union européenne. La directive NIS 1 de 2016, imposée aux opérateurs de services essentiels et aux fournisseurs de services numériques, est désormais complétée par la directive NIS 2 depuis 2022.

Son champ d’application s’ouvre à d’autres entreprises, des PME de plus de 250 salariés aux grands groupes. Outre des obligations en matière de cybersécurité, ces directives tendent à améliorer la coopération dans la gestion de crise entre les États membres.

Une bonne connaissance des réglementations en vigueur offre aux entreprises les capacités de se mettre en conformité avec la loi et de se protéger de manière efficace contre les cyberattaques, dont le vol de données.

Conformité avec la directive NIS 2

Découvrez les avancées en matière de gestion électronique des documents, sujet abordé par Marc Balleydier, fondateur d’Open Bee, qui explore les adaptations logicielles nécessaires à la conformité avec la directive NIS 2.

Les responsabilités des entreprises face au vol des données personnelles

Lorsque la sécurité des données n’est pas assurée, de nombreux utilisateurs, comme les entreprises, subissent l’impact d’un vol d’informations confidentielles. L’utilisation frauduleuse de données bancaires peut compromettre le quotidien d’une entreprise, mais aussi celui des personnes concernées.

Conséquences pénales et financières dans le cas d’une mauvaise gestion de la sécurité des données

S’il est reconnu qu’une organisation n’a pas mis en œuvre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des données, elle encourt une sanction financière. Les manquements au RGPD peuvent donner lieu à une procédure par la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) et imposer une amende de l’ordre de 4 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. Les utilisateurs concernés peuvent également intenter une action en justice et demander réparation après la compromission de leurs données personnelles.

Un niveau de confiance en baisse auprès des entreprises impactées par un vol de données

Cette mauvaise gestion des données nuit à la réputation d’une organisation. Les clients et utilisateurs n’ont plus confiance dans leurs applications et se détournent des services. Les entreprises subissent des pertes financières inhérentes à la baisse d’activité. La réparation des systèmes d’information compromis, la mise en œuvre de nouvelles technologies de sécurité et les frais juridiques représentent des coûts très importants.

Afin d’éviter des conséquences désastreuses sur l’activité d’une entreprise, des solutions simples pour assurer la sécurité des données peuvent être rapidement mises en œuvre. L’installation d’outils de cybersécurité, comme les gestionnaires de mots de passe, les antivirus, les pare-feu, les logiciels de sécurisation de messagerie électronique ou encore les logiciels dédiés à la protection des données sur le cloud, est nécessaire pour sécuriser les systèmes informatiques.

Garantissez la sécurité de vos données

Télécharger la brochure sécurité

3 solutions importantes pour assurer la sécurité des données en entreprise

1. Le coffre-fort électronique pour stocker des données en accord avec les réglementations en vigueur

Un coffre-fort électronique consiste à stocker un ensemble de données dans un espace sécurisé. Il répond aux normes en vigueur sur la réglementation du traitement des données et du respect de la vie privée. Le coffre-fort n’est accessible que par des accès sécurisés. Les contrôles de sécurité se paramètrent en fonction de vos exigences.

À découvrir également :
Tout comprendre sur le coffre-fort numérique

2. La signature électronique pour assurer l’intégrité et la légitimité des documents

La signature électronique des documents à distance assure à la fois l’intégrité de leur contenu, mais aussi la légitimité des signataires. Chaque signature est protégée d’un cachet d’inviolabilité pour une sécurité renforcée.

3. Le partage sécurisé de fichiers pour une gestion plus simple des transferts de données

Le traitement des données nécessite une protection aussi bien en matière de stockage que de transfert. En créant des espaces sécurisés de travail en ligne, l’entreprise simplifie les échanges entre collaborateurs, mais assure aussi la sécurité des transferts de données. Cet espace n’est accessible qu’aux utilisateurs ayant reçu les permissions nécessaires.

En conclusion, la menace de l’usurpation d’identité et les risques pour la sécurité des données sont omniprésents et en constante évolution, ce qui représente un défi majeur pour les entreprises de toutes tailles. Les outils de sécurisation documentaires tels que ceux proposés par Open Bee sont essentiels pour renforcer les défenses contre ces menaces. Toutefois, la technologie seule ne suffit pas. La sensibilisation et la formation continues des employés, la mise en place de politiques internes robustes, et un engagement pour une veille technologique proactive sont indispensables pour créer une culture de sécurité qui peut s’adapter aux nouvelles méthodes d’attaque des cybercriminels.

Enfin, le choix d’un partenariat avec des experts en sécurité des données et la pleine compréhension des obligations légales contribuent à renforcer la confiance des clients et des utilisateurs, ce qui est un atout inestimable dans le paysage économique actuel.
En adoptant une approche proactive et en investissant dans les bonnes solutions, les entreprises peuvent non seulement se protéger contre les pertes financières et la compromission de données mais aussi renforcer leur réputation et leur compétitivité sur le marché.

En savoir plus sur la sécurité de la GED

Demandez une démo

À découvrir également